EMI DES ENFANTS

Une preuve irréfutable

Les enfants n’ont aucune connaissance préalable au sujet des Expériences de Mort Imminente (EMI), ni même aucune (ou alors une rare) éducation religieuse qui pourraient influencer leur récit. Ils sont, pour ces deux raisons, des sujets parfaits pour l’étude des EMI et une preuve de leur authenticité. De plus, on peut ajouter que la notion de mort leur est étrangère et qu’ils n’ont donc par conséquence aucune idée préconçue sur la vie après la mort. 

Le Dr Melvin Morse[1] a réalisé une étude concernant les EMI des enfants dans les années huitante. Il en a conclu que le contenu des EMI infantiles est similaire au contenu des EMI des adultes, à la différence que les enfants expérimentent rarement l’étape de la revue de vie[2]. Pour faciliter le partage de leur expérience, les enfants dessinent souvent leur EMI. Sur le dessin ci-dessous, on observe un phénomène de décorporation, ainsi que la présence d’anges en haut à droite.

L’EMI de Colton Burpo[3]

Colton Burpo a vécu une EMI à l’âge de trois ans. Deux éléments rendent son expérience particulièrement intéressante : il a fait la connaissance de son arrière-grand-père, mort vingt-trois ans avant sa naissance et il a découvert l’existence de sa sœur morte in utero avant sa naissance et dont même ses parents ignoraient le sexe. 

Paragraphe inspiré de VAN LOMMEL, Pim. Mort ou pas ?, Paris : InterEditions, 2015, p. 77-81.

[1] Médecin spécialisé dans la pédiatrie à l’Université de Washington, USA.

[2] ENQUETE EVENEMENT. « NDE EMI chez les jeunes enfants » [Ajoutée le 18/01/18] 2'50. In YouTube. Consulté le 19 août 2019. <https://www.youtube.com/watch?v=RDb9ioFEqiE 

[3] Inspiré de BURPO, Todd. Le ciel ça existe pour de vrai, Gatineau : Trésor Caché, 2014.

Figure 2 : Dessin représentant l’EMI d’une enfant (Jamie), in What do children see when see heaven. The University of Heaven, téléchargé le 15 janvier 2020 sur < https://www.theuniversityofheaven.com/forum-3-melvin-morse>)